Menu
icone Super-blagues Super-blagues.fr

Ajouter une blague

Autres

Changer de rubrique


Deux enfants passent devant un panneau "Ralentir, école"
"Tu te rends compte !", dit l'un, "Ils ne croient tout de même pas qu'on va y aller en courant !"

Un enfant dit à un vendeur :
- Je voudrais cet avion s'il vous plaît.
- L'enfant lui donne un billet de Monopoly.
- Le vendeur lui répond : mais ton billet, il n'est pas vrai...
- L'enfant lui répond : bas oui, comme ton avion.

Un petit garçon écrit au Père Noël :
Cher Père Noël, je suis orphelin et je n'ai jamais eu de cadeaux, pourrai-tu m'envoyer 100 euros s'il-te-plaît ?

Le facteur tombe sur la lettre et ému, il fait une collecte auprès de ses collègues du centre de tri mais, ne parvient qu'à récolter 50 euros, qu'il envoie au garçon.

Il reçoit une nouvelle lettre :
Cher Père Noël, je te remercie pour ton argent... Mais ces enfoirés de postiers m'en ont piqués la moitié !

Deux copains discutent dans la cour de récréation :
- Tu as commandé quoi pour Noël ?
- Un Tampax ...
- C'est quoi ça ?
- Je ne sais pas mais avec tu peux faire du cheval, de la gym, du vélo avec !

Deux vieillards sont assis sur un banc :
- La plus belle chose pour moi dans la vie c'est de faire l'amour ...
- Peut-être pour toi ! Mais pour moi c'est Noël ! répond le deuxième d'une vois chevrotante.
- Ah bon ? Pourquoi Noël ?
Alors le vieillard pensif :
- Parce que ça revient plus souvent ...

Nous sommes fin décembre et le juge du tribunal correctionnel est de bonne humeur. Il demande à l'accusé :
- Quels sont les faits qui vous sont reprochés ?
- On me reproche d'avoir fait mes achats de Noël trop tôt...
- Mais ce n'est pas un crime ça ! Et comment ça trop tôt ?
- Ben, avant que le magasin n'ouvre ...

Dans un centre d'essais aéronautique, les techniciens sont dans l'attente d'un décollage. L'avion roule sur la piste, accélère, le vent siffle sur le fuselage, et là, le pépin : une aile se déchire et vole en éclats. Les techniciens se font engueuler par les financiers. Faut dire que c'est le troisième avion qui subit le même sort. Même déchirure, même endroit...

Alors qu'un des techniciens et en train de pisser, un balayeur s'approche :
- Voyez-vous monsieur, votre problème, sans vouloir vous offenser, est plutôt simple a résoudre.
- Pardon ... ?
- Il suffirait à mon avis de faire une ligne de trous, avec une perceuse, dans la largeur de l'aile, a l'endroit de la cassure. Simple n'est-ce pas ?
- Vous vous foutez pas un peu de ma gueule, par hasard ?
- Non non...je vous assure, c'est la solution !

Mais la nuit porte conseil. Il n'arrive pas a dormir et repense a ce que lui a dit le balayeur. Evidemment, c'est stupide...mais d'un autre coté, ils ont tout essayé...ils sont à cours d'idées...alors finalement, pourquoi pas essayer ?

Dès le lendemain, l'équipe est au travail sur le nouveau prototype, ils percent une belle rangée de trou juste là ou l'aile a une faiblesse. Le jour du test arrive. L'avion roule sur la piste, accélère, le vent siffle sur le fuselage, et l'oiseau de fer s'envole, fait des vrilles, des loopings, des chandelles puis revient se poser avec précision sur la piste. Sous les applaudissements général, le technicien cherche le balayeur afin de le remercier :

- Cher ami, c'est tout simplement fabuleux. Mais dites-moi comment vous, un simple agent de service, avez vous pu résoudre le problème qui tenait en échec une équipe complète de techniciens ?
- Ben voyez vous, il suffit d'être observateur. Ainsi, moi par exemple, cela fait 30 ans que je nettoie les chiottes...et bien j'ai jamais vu le PQ se déchirer sur les pointillés !

Un homme téléphone au domicile de son collègue.

C’est le jeune fils de trois ans de ce dernier qui lui répond :
- Allô (tout bas)
- Bonjour, est-ce que ton papa est là ?
- (tout bas) Voui …
- Puis-je lui parler ?
- (très bas) Non….
- Pourquoi ?
- (toujours très bas) Il est occupé.
- Y a-t-il d’autres personnes ?
- (tout bas) Voui….
- Qui?
- (encore plus bas) Ma maman.
- Puis-je lui parler ?
- (tout bas) Non.
- Pourquoi ?
- (chuchoté) Elle est occupée.
- Mais y a-t-il d’autres personnes dans la maison ?
- (tout bas) Voui…..
- Qui?
- (tout bas) La police.
- (énervé) Mais puis-je leur parler?
- (tout bas) Non…..
- Mais pourquoi ?
- (tout bas) Ils sont occupés.
- Mais que font-ils à la fin ?
- (très très très bas) Ils me cherchent...

Paul, un jeune garçon de ferme, renverse accidentellement son camion de maïs sur la route. Un fermier voisin arrive sur les lieux et lui dit :
- Ecoute, laisse tomber tout ça pour le moment. Viens à la maison, dîne avec nous, et après je t'aiderai à relever ton camion.
- Oh ! Merci, c'est très gentil à vous, mais je ne crois pas que papa serait d'accord.
- Allons, ne fais pas de manières.
- Bon d'accord... Mais ça ne va pas plaire à papa.
Après avoir dîné, Paul remercie son hôte :
- Ah ! Je me sens bien mieux, mais papa va vraiment être fâché.
- Ne dis donc pas de bêtises. Et d'abord, il est où ton père ?
- Sous le camion.

Un client se rend dans une boutique de peintures sur toile.
- Je vais acheter cette toile dit le client au vendeur.
- C'est une affaire, Monsieur ! J'y ai passé dix ans de ma vie.
- Dix ans ? Quel travail !
- Eh oui : deux jours pour la peindre et le reste pour réussir à la vendre !